Profite du voyage

Dernière mise à jour : 12 mars 2021



Bonjour chère et précieuse toi,

Comment te portes-tu?

Ces dernières semaines ont été riches en émotions, en tout cas pour ma part. Qu’en est-il de toi? J’espère de tout mon cœur que tu es en paix, que tu vas bien et que tu profites de chaque minute de ta précieuse vie.

Je vais mieux maintenant. Je vais tellement bien que j’ai recommencé à faire des expériences culinaires!! Tu ne vas pas imaginer ce que j’ai décidé de cuisiner cette fois : du pain ! Je suis tellement fière de moi! C’est la première fois que je fais du pain. J’avoue, la confection des pâtisseries n’est pas mon point fort, mais depuis quelque temps, ça ne me dérange pas plus que ça. Au contraire, je prends plaisir à faire des choses que j’ai cataloguées comme “n’étant pas mon fort”.

J’ai déjà essayé un gâteau au yaourt, un “fondant” au chocolat, et le pain est mon troisième test. C’est vrai que les résultats sont… bizarres. Mais je suis tellement contente de les réaliser qu’en dépit de leur apparence très spéciale, je ne cesse d’en parler autour de moi, d’en partager les photos avec mes proches, etc. Je me sens comme une gamine toute excitée parce qu’elle vient de réaliser un exploit

En réfléchissant à tout cela, je me suis souvenu d’un adage qui dit que le plus important dans un voyage n’est pas la destination, mais le chemin qu’on parcourt pour y arriver.

Avant, je ne comprenais pas vraiment ce que ça voulait dire, parce que toute mon attention était concentrée sur le résultat que je voulais obtenir. Je ne me préoccupais pas du chemin, je voyais la destination : je voulais y être, là, maintenant, tout de suite. Et parce que je n’y arrivais pas, je me considérais comme une incapable, une ratée, un échec, et pis encore. Ah! l’inconscience...

Attention! Il est important et même capital d’avoir une destination : ça permet de mieux orienter nos choix et nos décisions. On peut ainsi prioriser ce qui nous en rapproche et ne pas s’encombrer de tout ce qui nous en éloigne (sauf si on décide de changer de destination, et là c’est encore une autre histoire). Si on n’a pas de destination, n’importe qui, n’importe quoi, peut nous orienter dans n’importe quelle direction. On peut même se retrouver à poursuivre deux lièvres qui vont dans des directions opposées… bonne chance!

Ne pas avoir de destination est le meilleur moyen pour subir la vie : les circonstances, nos émotions, nos finances, la bande de potes, nos envies, la société, etc. On va où le vent nous mène, peu importe si ce “où” nous convient ou pas.

Par contre, avoir une destination n’est pas plus important que profiter du chemin qui nous y amène. Parce que c’est tout au long du trajet que nous développons les capacités, le caractère, les compétences et les talents qui nous permettent de nous épanouir pleinement une fois que nous atteignons notre destination, et même d’aller au-delà de ce que nous avions prévu au départ.

Dans les milieux chrétiens évangéliques, on dit souvent que “si l’onction mène sur le devant de la scène, c’est le caractère qui permet de s’y maintenir”. En d'autres termes, on peut avoir un don ou un talent, ou parfois des opportunités qui nous permettent d’atteindre la destination sans parcourir le long chemin qui nous en sépare. On va atteindre la destination plus vite, mais on n’aura pas la carrure, le caractère, pour tenir ferme et pérenniser notre position. C’est pour ça que parcourir le chemin qui nous sépare de la destination est plus important que la destination elle-même.

Essayons d’être plus concrètes, en prenant un exemple.

Noupi a 22 ans et son rêve est d’avoir un impact positif sur la vie de chaque personne qu’elle va rencontrer. Le souci c’est qu’au moment où ce rêve naît dans son cœur, elle n’a pas une idée claire de ce que ça veut réellement dire pour elle, ni de ce qu’elle a en elle qui peut lui permettre d’influencer positivement la vie des autres. Quand on veut être une personne d’influence, il y a de fortes chances qu’on se retrouve exposé au regard de personnes qui n’auront qu’un seul but : nous discréditer d’une manière ou d’une autre. Est-ce que Noupi est prête à leur faire face et à rester ferme et intègre malgré tout ce qui pourrait être dit sur elle et ses projets? Noupi devra probablement créer une plateforme à partir de laquelle son influence pourra s’exercer. Est-ce qu’elle a la volonté, le courage, la détermination de faire le travail de fourmi que ça demande? De faire progresser lentement mais sûrement cette plateforme et avoir la patience de la voir grandir chaque jour un peu plus? Etc…

Noupi peut se retrouvée projetée sur les devants de la scène parce qu’elle a participé à une émission de télé réalité et a eu du succès. Elle pourra avoir l’influence mais avec cette influence et cette exposition médiatique viendront les défis, les challenges, les combats. Si elle n’a pas pris le temps de solidifier ses fondations, elle ne tiendra pas longtemps face à tout ce qui se dressera entre son rêve et elle. Pire! Si elle est exposée trop tôt et essuie un échec, elle va avoir un désavantage supplémentaire à gérer : la décrédibilisation! Elle aura perdu toute crédibilité. Du coup, même quand elle sera fin prête à avoir un vrai impact sur son environnement, regagner la confiance des gens sera un défi supplémentaire à relever.


Dans cet exemple, la destination est “avoir un impact positif sur la vie des autres”, mais le principe serait le même si l’objectif était “devenir assistante de direction” ou encore “avoir une famille, un mari et des enfants, dont je vais m’occuper et à qui je vais donner de l’amour”. Chaque destination a à la fois ses avantages et ses défis; le chemin qui nous y mène nous prépare à tirer le maximum des avantages, tout en nous équipant pour affronter les défis.


Est-ce que tu réussis à comprendre au travers de cet exemple l’importance de ne pas se précipiter pour atteindre le résultat mais de profiter du chemin que tu as à parcourir et d'apprécier tout ce que tu as à gagner à chaque étape dudit chemin?


Voici quelques questions que je me suis posée longtemps, et que tu pourrais peut-être te poser : quelle est ma destination? Comment je la trouve? Comment je sais qu’une destination est celle qui me correspond?


Je vais répondre à ces questions par d’autres questions (celles qui m’ont été posées aussi ^_^) : qui es-tu ? qu’est-ce que tu as? Qu’est-ce que tu veux?

En réalité, ce sont les vraies questions auxquelles tu as besoin de répondre, pour savoir où tu veux aller. Une fois que c’est fait, ton voyage peut maintenant commencer.

“Mais Anaïs, comment fais- tu concrètement pour profiter du chemin?” Ah!! Très bonne question, je suis heureuse que tu me la poses. Avant de te donner une quelconque réponse, je souhaite préciser que ce que je vais partager avec toi est fortement susceptible d’évoluer au cours des années à venir. Mais si ça peut t’être utile aujourd’hui déjà, j’en serai heureuse.

Pour moi, “Profiter du chemin” est d’abord un état d’esprit, la perspective selon laquelle j’aborde les situations : oui, j’ai une destination que je veux atteindre, mais je m’accorde le droit de me tromper, de faire des erreurs, de faire des expériences, de m’arrêter quand je suis fatiguée, de reprendre le voyage quand j’ai repris des forces, d’explorer des voies différentes qui parfois s'avèrent être des culs-de-sacs (du coup je reviens sur mes pas après avoir perdu du temps), de me remettre en question, de changer de destination pour finalement me rendre compte que ce n’était pas une bonne idée, de me découvrir, d’en apprendre plus sur moi, de me pousser au delà de ma zone de confort, d’identifier mes forces et mes faiblesses, mes avantages concurrentiels (dons, talents, personnalité…), de comprendre ce qui me motive, de faire des rencontres, de m’ouvrir aux autres, prendre soin des autres, réaliser leur vraie valeur, d’apprendre d’eux et de leur apprendre aussi, de progresser, de grandir, d’évoluer et d’être reconnaissante de vivre cette aventure.

3 phrases m’aident particulièrement à cultiver cet état d’esprit :

  • Je connais les projets que j’ai formés pour toi, des projets de paix et non de malheur, pour te donner un avenir et de l’espérance : j’ai été créée pour un but précis, mes défauts et mes faiblesses ne changent rien à cette vérité. J’ai une contribution à apporter dans ce monde, peu importe mon histoire ou même ce que je pense de moi.

  • 7 fois le juste tombe et il se relève : peu importe le nombre d’erreurs que je fais, je resterai dans la course tant que je n’abandonne pas.

  • Va avec la force que tu as : Je n’ai pas besoin que toutes les circonstances soient parfaites pour commencer. Avec ce que j’ai, je peux déjà commencer quelque chose. Ça ne sera pas parfait, mais ça aura le mérite d’exister et de répondre aux besoins des autres.

Au-delà de ces considérations très pratico-pratiques, je me sens pleinement libre de profiter du chemin et de l’apprécier parce que j’ai cette ferme assurance que peu importe où j’irai, ce que je ferai, les situations inextricables dans lesquelles je pourrai me fourrer, Mon Filet De Sécurité sera toujours là pour me rattraper. Il a promis d’être avec moi chaque jour jusqu’à la fin du monde. Il a promis que son amour pour moi ne dépend pas de ce que je fais ou pas, ni même des circonstances. C’est un amour qu’Il m’a manifesté avant même que je ne sois dans le ventre de ma mère. Il savait quel genre de personne je serai, mais il s’est quand même dit : “je l’aime trop et elle a trop de valeur pour que je prive le monde de sa précieuse existence". Je me sens tellement aimée, tellement en confiance, tellement en sécurité, tellement protégée par cet Amour qui dépasse toute intelligence, que je peux me permettre de profiter du chemin qui me mène vers ma destination, tous les jours sans craindre qui que ce soit ou quoi que ce soit.


Ceci est est vrai pour moi, mais ça l’est aussi pour toi. Tu peux toi aussi, décider qu’à partir aujourd’hui, le plus important n’est pas la destination mais le chemin, et apprendre chaque jour, chaque heure, chaque fois que tu en as l’occasion, à apprécier ton voyage. Rappelle-toi juste que :

  • Il y a Quelqu’un qui est près à assurer tes arrières si tu le souhaites. Par amour, sans autre condition que d’accepter qu’Il partage ta vie ;

  • Tu as été créée pour répondre à une problématique que le monde rencontre. Ta personnalité, tes talents, tes défauts et même tes faiblesses sont toutes des armes dont tu es équipée pour ta mission.

  • La seule condition à remplir pour aller au terme du voyage et atteindre la destination est : “N’abandonne jamais”. C’est seulement l’abandon qui peut te faire perdre la guerre. Tout le reste, ce sont des détours sur le chemin qui te font grandir, mûrir, te bonnifier.

  • Tu as déjà tout ce dont tu as besoin pour commencer. Ouvre les yeux, regarde-toi, regarde autour de toi, et commence.

J’ai hâte que tu me racontes comment tu as mis en application ces quatre conseils et ce que ça a changé dans ta vie.


Avec amour,

Anaïs.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout