Je te présente mon meilleur ami

Dernière mise à jour : 12 mars 2021



Bonjour chère et précieuse toi,

Une nouvelle semaine commence, avec son lot de défis et challenges, que nous remporterons haut-la-main pour certains, tandis que d'autres se solderont par un bel échec. Est-ce que tu connais cette phrase de Nelson Mandela : "Je ne perds pas. Sois je gagne, sois j'apprends" ? Est-ce que le fait de te le dire t'aide à mieux vivre les échecs que tu rencontres ?

Je te propose de pousser un peu l'exercice en mettant en pratique ce conseil du patriarche, de manière intentionnelle : munie d'un stylo à bille (ou à mine) et d'une feuille, pose-toi dans un endroit calme. Ecoute ton cœur qui est comme tout froissé et endolori à cause de l'échec par lequel tu viens de passer. Inspire profondément... puis relâche... Encore... Relâche... Tu vois que ça va un peu mieux n'est-ce pas? Maintenant, trace-toi un tableau à 3 colonnes sur ta feuille : (1) Ce que tu espérais (2) Ce qui est (3) Ce que tu as appris. Une fois le tableau complété, prends quelques minutes pour te lire et juste écouter tes pensées : ré-oriente-les dans la bonne direction car rappelle-toi : qui tu es ne dépend pas de ce que tu fais ou ne fais pas. Ce n'est certainement pas cet échec qui va y changer quoi ce que ce soit!

Oulàlà! ça commence fort! Je suppose que tu (ou une autre précieuse) avais besoin d'un petit rappel : Ta valeur ne dépend pas de tes circonstances... 😉

Le vrai sujet dont je voulais parler avec toi n'est pas vraiment lié aux échecs. En fait, j'aimerais te parler de quelqu'un aujourd'hui. C'est une personne que j'apprends à connaître mais qui a déjà ravi mon cœur. Je le considère comme mon meilleur ami, mon mentor, ma source d'inspiration. Les blessures émotionnelles que je traînais comme des casseroles ont commencé à guérir quand j'ai fait sa connaissance. Il est drôle, fort, protecteur. Il a un goût très sûr et un sens aiguë de la créativité. Il est doux, charmant, patient, aimant et surtout hyper respectueux de l'autre.

De nombreuses personnes ont déjà entendu parler de Lui, mais très peu essayent de Le connaître personnellement. En général, les gens se contentent de ce qu'ils ont entendu dire de Lui, que ce soit en bien ou en mal. Ce qui a été à l'origine de situation parfois très grave.

Oui, tu l'auras compris, cet ami dont j'aimerais te parler c'est bien Jésus.

Avant de continuer, j'aimerais juste faire deux précisions :

1- toi, comme moi, sommes totalement libre d'avoir des opinions différentes. Mon but ici n'est pas de convaincre qui que ce soit. Comme dans chacun de mes articles, je partage juste avec toi, des expériences, des leçons apprises (parfois dans la douleur), ainsi que tout ce qui me fait du bien au quotidien.

2- je ne suis pas du tout théologienne, ni rien qui s'en approche. Le seul but de ce billet est de présenter Mon ami Jésus, tel que je l'ai expérimenté et l'expérimente encore au quotidien.

Ces deux pré-requis posés, je propose de revenir donc au sujet qui nous préoccupe 😍.

Avant que tu ne me dises que mon point de vue est biaisé parce que je suis chrétienne, sache que je ne suis pas née chrétienne. En effet, pendant près de 25 ans, je savais qu'Il existe mais je n'avais pas de relation personnelle avec Lui.

Je savais qu'Il était mon Créateur et étais vaguement au fait de son amour. De toute façon, j'étais trop occupée à essayer devenir ma version idéale de moi-même (un peu alambiqué mais... tu me suis quand même?) et à souffrir de mes échecs, pour Lui accorder mon attention. Ce que j'ignorais, c'est que pendant tout ce temps, Il était patiemment là, à mes côtés, espérant que j'arrête ma course folle vers un moi qui n'existe que dans mon imagination et pour Lui prêter un tout petit peu d'attention.

C'est ce que j'ai fini par faire. Ce fameux jour où je me suis dit, pour la première fois, qu'il y a peut-être en moi quelque chose d'intéressant et d'utile... Une promesse lue dans sa lettre d'amour m'a littéralement causé un choc : "Je connais les projets que j'ai formés pour toi, des projets de paix et non de malheur, pour te donner un avenir et de l'espérance" (Jérémie 29:11). Pour toi, il ne s'agit peut-être là que de quelques mots mis les uns à côté des autres; pour moi, ces quelques mots étaient un oasis dans mon aride désert : "Tu n'es pas ce que tu penses. Tu as de la valeur. Je peux donner un sens à ta vie et surtout, même si tu ne le vois, il y a des capacités, des talents, des trésors cachés en toi, grâce auxquels tu peux t'épanouir. Moi je les vois, laisse-moi te les montrer."

Je me souviens encore de la surprise, de l'étonnement et surtout l'espoir qui a commencé à germer en moi : "En d'autres termes, il a fait des projets et Il s'est dit: Anaïs serait parfaite pour ça ça ça et ça... Il doit avoir un problème de vue ou du mal à lire le caractère des gens... Mais en même temps c'est Dieu... donc Il sait ce que je suis... Il sait combien je suis peu fiable, faible, incapable, maladroite (Mis catastrophe quand même), pas très intelligente, etc... comment peut-Il faire une promesse pareille? et Si jamais c'était vrai? et si jamais il y avait autre chose que ce que je voyais? ça ne mange pas de pain d'accorder le bénéfice du doute... qu'est-ce que j'ai à perdre en vrai? " #conversationavecmoimême

Pour moi c'était juste inimaginable... mais cette possibilité totalement absurde à l'époque me semblait tellement plus alléchante que ma réalité de l'époque... j'ai donc tenté le coup. Je Lui ai accordé le bénéfice du doute. et nous voilà, 9 ans plus tard, Lui toujours aussi dévoué et patient, moi encore plus émerveillée par Sa façon d'être et surtout de m'aimer/me montrer son amour.

J'ai à maintes reprises mis cet amour à l'épreuve et tu peux me croire, si je peux parler de notre histoire sur cet espace aujourd'hui, c'est uniquement parce qu'Il m'aime plus que je ne L'aime. Aujourd'hui, je le considère comme mon meilleur ami et je ne peux clairement pas vivre sans Lui.

Le fait de ne pas voir sa personne physique est parfois très frustrant, je l'avoue 😒. Mais comme je l'ai dit, il a toujours une longueur d'avance alors Il sait exactement de quoi j'ai besoin, quand j'en ai besoin. Dans ces moments là, Il trouve toujours un moyen de me faire passer un message réconfortant ou en tout cas répondant exactement à mon aspiration du moment. Parfois aussi, il me dit "tourne-toi vers une personne qui t'es proche et dis-lui que tu as besoin d'être réconfortée" : oui ça me rend vulnérable dans ma relation avec l'autre mais je donne aussi l'occasion à l'autre de se sentir utile et importante pour moi.

Petite anecdote : durant la période où j'étais en dépression, je n'étais plus capable de rien faire. J'avais envie de changer de travail mais je n'avais pas assez d'énergie pour retravailler mon CV, ma lettre de motivation, me préparer pour les entretiens, etc. je me souviens que je disais souvent que j'ai l'impression que mes neurones s'effritent car je ne fournissais aucun effort intellectuel, je ne m'en sentais pas capable. Même à la maison, je n'arrivais pas à lever le petit doigt. Les seule choses que je faisais étaient aller au travail, aller à mes rendez-vous avec ma thérapeute et regarder les dramas coréens. Bien après que je me sois remise, j'avais toujours une crainte : tout ce temps que j'ai passé à regarder des films a probablement abîmé mon corps (mes yeux, c'est sûr!) et surtout mon cerveau. Et alors même que cette préoccupation tourne en boucle dans ma tête, je tombe sur des vidéos de l'expert en apprentissage Jim Kwik, qui me fait découvrir que l'apprentissage d'une langue étrangère fait partie des activités qui sont fortement recommandées pour maintenir le cerveau au top de sa forme... Quelle était la probabilité pour que, dans mon état de fatigue avancée, je choisisse comme activité réconfort quelque chose qui permet à mon cerveau de rester actif et alerte? Tu dis que c'est un hasard? Eh bien, Albert Einstein disait que "le hasard c'est Dieu qui se promène incognito" 🤷‍♀️

Des marques d'attention comme celles-là, moi ça me parle. Ça me permet de me sentir en sécurité. Et le meilleur dans l'histoire, c'est qu'Il ne me demande pas en retour de devenir quelqu'un que je ne suis pas, ni de faire des choses que je n'aime pas. Juste d'apprendre à Le connaître, à L'aimer et à Lui faire confiance. Et là encore, Il me donne le choix et ne s'impose pas.

Je pourrais facilement écrire 2 ou 3 fois la longueur de ce texte sans pour autant réussir à te dire tout ce que j'aime en Lui / dans ma relation avec Lui. Ma prière pour toi et pour toutes celles qui me liront est qu'un jour, vous expérimentiez cet amour qui t'accepte exactement comme tu es, te transforme de l'intérieur vers l'extérieur et t'aide à devenir la personne que tu as été créée pour être.

Est-ce que toi aussi tu as une personne dans ta vie en qui tu as une confiance aveugle et grâce à laquelle tu apprends découvrir ta véritable identité, celle que tu as été créée pour ? Dis-nous quelques mots à son sujet en commentaires ou en message privé pour nous encourager aussi.

Peut-être que tu te dis : "je n'ai personne, je suis seule" et ton cœur est lourd et triste ? Sache que tu n'as qu'un message à envoyer pour que mon temps, mon oreille et mon épaule soient mis à ta disposition pour t'aider et te soutenir.

Avec amour,

Anaïs.

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout